Un blog de décryptage de l'actualité économique et financière, en France et à l'international.

25th octobre 2011

Billet avec 10 notes

Fillon pourrait revoir la croissance française à la baisse

Alors que Jérôme Cahuzac, président de la Commission des  finances à l’Assemblée, fustigeait hier le budget 2012 fondé sur une croissance de 1.75% à laquelle “plus personne ne croit”, le Premier ministre F. Fillon pourrait annoncer dans les prochains jours une révision des prévisions de croissance, qui serait finalement de 1% pour 2012, voire moins…

Car dans le contexte actuel où la France est surveillée de près par les agences de notation, il est crucial de présenter un budget “sincère” - principe édicté par la Constitution.

En effet, il faut savoir qu’un point de croissance en France, c’est environ 10 Mds d’euros de recettes fiscales supplémentaires. Etablir un budget prévisionnel avec une prévision de croissance volontairement exagérée, c’est donc mécaniquement augmenter le déficit public.

Fillon

Par conséquent, si la croissance pour 2012 est révisée à 1%, c’est donc un effort supplémentaire d’au moins 5 Mds d’euros sur le budget.

Pour un pays dont les dépenses publiques dépassent les 1.000 Mds d’euros, cela ne devrait pas poser de problème mais, à 6 mois des élections présidentielles,  F. Fillon s’apprête donc à annoncer de nouvelles coupes budgétaires - pour ne pas parler d’un second plan de rigueur - ce qui rejoint les déclarations de la Ministre du Budget, Valérie Pécresse, qui a averti dimanche que "si la croissance n’est pas au rendez-vous, nous ferons des efforts supplémentaires".

Le Premier ministre a déclaré que les prévisions “dépendaient du sommet de mercredi qui sera déterminant sur la croissance”, sommet pendant lequel sera abordé la problème de la crise de la dette, et dont dépendent les perspectives de croissance.

Tags :: finance,crise,rigueur,croissance,budgetfilloncahuzac